Croziflette à la Moutarde

Publié dans Gratins

Croziflette2-1.jpg Croziflette3-2.jpg

Croziflette au printemps ?!!! Ca ne va pas !
Et pourtant oui ! Vous avez vu le temps qu'il fait depuis quelques semaines ?!! Désespérant ...
C'est une recette très simple que j'avais imaginé pour le dossier recettes Amora organisé par 750g. J'ai pensé préparer ma recette habituelle de Croziflette et de mélanger la moutarde avec la crème épaisse. Ca a donné un goût relevé qui se marie bien avec les pâtes.

Histoire
L'origine géographique de la moutarde reste imprécise. Certains chercheurs situent ses origines en Afghanistan entre 5500 et 2300 av. JC. Pour d'autres, elle est de l'est de l'Inde et la Chine. La moutarde brune est maintenant cultivée et utilisée sur les cinq continents dans les régions à climat subtropical tempéré. Mille ans après les Sumériens (3000 ans av. JC) à qui on doit les premières traces de moutarde, cette espèce est cultivée par de nombreuses civilisations (Egyptiens, Grecs, Romains...). Elle fut introduite en Gaule par les Romains il y a environ 4000 ans. La moutarde est connue, dans l'ancien testament, sous le nom de sénevé. L'apôtre Matthieu, nous en parle dans la parabole du grain de sénevé.

L'utilisation de la moutarde ne date pas d'aujourd'hui et n'est pas réservée à la Bourgogne seulement. Bien d'autres civilisations nous ont précédé et ont compris l'intérêt de cette espèce. Elle était utilisée pour améliorer la saveur des mets en Chine (dynastie Chou, 1122-247 av JC). Elle fut et l'est toujours utilisée en Inde (depuis 2300 av. JC) pour l'extraction de l'huile.
Les nombreuses vertus attribuées à la moutarde ont permis de l'exploiter sous différentes formes. Elle est utilisée, depuis des siècles dans de nombreuses contrées, comme une plante médicinale aux vertus digestives et antiseptiques, mais également contre le rhume, les rhumatismes et autres éruptions cutanées, notamment sous forme de cataplasmes. Ce traitement des grands-mères est utilisé depuis des lustres pour atténuer les troubles respiratoires, les douleurs de sciatique et comme décongestionnant des bronches.
La moutarde fut également utilisée à d'autres fins. Dans certaines régions d'Afrique, on fumait les feuilles et les fleurs séchées "pour communiquer avec les ancêtres". Ce type de pratiques n'est pas réservé à l'Afrique. Pas loin de chez nous, à la fin du 19e siècle, les apothicaires Danois préparaient des coctions à base de gingembre, de menthe et de graines de moutarde pour traiter "les femmes froides et paresseuses qui deviennent, après quelques cuillérées, des épouses idéales".

Ce sont vraisemblablement les Romains qui importèrent dans les Gaules l'usage de la moutarde de table. Elle s'y adapta facilement : la vigne, mère du vin et grand-mère du vinaigre et la moutarde firent bon ménage. Les graines de moutarde poussaient naturellement en abondance.
C'est à ce moment là que dans les manuscrits apparaissent les mots Mustum, Mustardum, Mustarum afin de remplacer le mot SINAPIS.
Pourquoi ? Parce que le vin nouveau, Mustum, venait de se substituer partout au vinaigre ACETUM, seul utilisé chez les Romains, pour délayer la moutarde.
MUSTUM ARDENS, ce mot est l'une des versions de l'étymologie du mot Moutarde.
Il en existe d'autres, dont l'une est amusante: celle des Bigarrures du facétieux bourguignon Tabourot des Accords. Il raconte que le roi Charles VI, en remerciement des bons et loyaux services de ses fidèles Dijonnais, venus à son secours, leur donna des armes et un cri qui serait devenu la devise de la ville de Dijon et inscrit sur un étendard de la manière suivante : " MOULT ME TARDE ".
Les Français, ignorant le mot "ME", ne lurent que MOUTARDE et pensèrent avoir affaire à la troupe des moutardiers de Dijon.
Bien que cette explication soit un peu fantaisiste, elle prouve que la ville de Dijon était fort célèbre au XVIe siècle pour sa moutarde.

Pour 4 personnesCroziflette1-3.jpg
Préparation : 30 min
Cuisson : 40 min

Ingrédients :

- 300 g de crozets au sarrasin
- 200 g de lardons
- 20 cl de crème fraîche
- 1 cuillère à soupe de moutarde fine et douce Amora
- 1 oignon
- 1 reblochon
- Sel, poivre
- 10 cl de vin blanc sec

Préparation :

Faites cuire les crozets dans l'eau bouillante salée pendant 20 minutes.
Émincez l'oignon et le faire suer à la poêle avec un peu d'huile.
Ajoutez les lardons fumés et laissez suer quelques minutes de plus.
Beurrer largement un plat à gratin.
Égoutter les crozets.
Mettez la moitié des crozets au fond du plat à gratin.
Ajouter la moitié des lardons et des oignons cuits.
Ajouter le restant de crozets et le restant de lardons et d'oignons cuits. Etalez la crème fraiche mélangée à la moutarde sur le dessus.
Découper le reblochon en deux dans le sens de l'épaisseur et le déposer sur vos crozets, ajoutez le vin blanc sec.
Enfournez à four très chaud, préchauffez à 200°C.
Laissez cuire jusqu'à ce que le reblochon fonde et gratine en surface (environ 20 min).
Dégustez tant que c'est chaud.

Si vous voulez me suivre sur Ma Page Facebook, c'est par LA 

Commenter cet article

casentbon 28/05/2017 10:21

hhhhhhhhmmmm on adore la croziflette, je la fais aussi en mettant moitie nature et moitié au sarasin. C'est super bon ta recette à la moutarde donne envie d'essayer :-)

website 07/10/2016 16:04

Thank you for the update, very nice site..

MaSpatule.com 18/05/2012 17:00

Un seul mot... MORTEL. Et dès qu'il fera un peu plus beau, on pourra peut être remplacer les lardons et le reblochon avec des épinards et de la ricotta ?
Un peu plus "light" mais tout aussi délicieux !
Maud

gourmandelise 26/04/2012 17:03

Délicieux ce plat avec le reblochon!

gracianne 25/04/2012 15:07

Une bonne recette de saison ;)