Kipferl

Publié dans Macarons

Paprikas-photos-3016-1.jpg Paprikas-photos-3023-2.jpg

J'adore cette période ! Les fêtes qui approchent, les idées et propositions de recettes qui fusent et surtout pouvoir se lâcher sur les bredeles. Vous avez remarqué que j'ai une grande préférence pour les gâteaux sablés, j'en prépare tout le temps et j'en teste beaucoup.
Cette fois-ci, je me suis penchée sur la recette des kerfel de Christophe Felder, c'est d'une simplicité déconcertante et puis c'est tellement bon qu'on arrive plus à se freiner ! Oui oui, c'est une gourmandise que lorsque tu commences par en manger, t'es foutue, tu ne t'arrêtes plus !
J'ai fais une seule modification, c'est que monsieur Felder a mis une gousse de vanille dans la pâte, moi je me suis contentée de mettre un sachet de sucre vanillé. C'est plus par flemmardise de mixer le sucre et la gousse de vanille que pour faire mon intéressante. 

Histoire
Bredele, petits gâteaux et biscuits de Noel.
Les Bredele sont des biscuits et petits gâteaux, qui sont aujourd'hui confectionnés à l'occasion des fêtes de fin d'année (et pour certaines recettes toute l'année).
Ces spécialités biscuitières, dont la diversité est unique en France, sont indissociables de la gastronomie d'Alsace et résument à elles seules le goût des ses habitants pour les bonnes choses.
Pourquoi "Bredele" ?
Aujourd’hui le terme "Bredele" est le plus utilisé et connu, en Alsace comme dans le reste de la France, et désigne les biscuits et petits gâteaux de Noël. Prononcé [brε:delœ] avec le premier e ouvert long et le dernier qui ressemble au e dans le mot « le », cette variantes de la transcription phonétique du mot alsacien semble l’emporter sur d’autres, qui sont très nombreuses mais voisines : Bredala ou Breedala - dans le sud de l'Alsace (Haut-Rhin), Bredle, Breedele, Breedels dans le nord de l’Alsace (Bas-Rhin). L’usage populaire a fait évoluer le sens de ce terme alsacien, désignant au départ les petits biscuits secs en général, le mot Wienartsbredele, Winachtsbredele ou encore Wihnachtsbredele étant spécifiquement réservé aux biscuits de Noël.
« Bredele » est un diminutif du mot allemand « Brot » (Brod en version plus ancienne) qui signifie « pain » ou toute nourriture à base de farine et cuite au four. Ce sont donc littéralement des « petits pains ». Leur caractéristique commune reste leur petite taille, puisqu’elle ne dépasse pas 3-4 cm en hauteur, largeur ou diamètre.

Les origines des Bredele.
L’origine des Bredele, aussi bien géographique que temporelle, est particulièrement difficile à établir. Néanmoins tous les Alsaciens s'accorderont à dire que la tradition des Bredele est très ancienne et que « on dirait que ça a toujours existé ». N'est-ce pas là la marque d'une vraie tradition séculaire vivante ?
Les indices les plus anciens sur le passé des Bredele que le temps a bien voulu nous laisser ce sont les moules en bois sculpté, puis en terre cuite, utilisés pour leur fabrication. Les exemplaires les plus anciens datent du XIVe siècle et la majorité du XVIe – XIXe, retrouvé exclusivement ou presque le long du Rhin. Taillés en négatif dans du bois dur (poirier ou merisier) par des bûcherons puis des moines, ces moules servait à la confection de biscuits à base de pâte dure de façon à leur donner une forme avant de les cuire. Les moules étant rares et précieux et les motifs représentés se prêtant aux circonstances diverses, on suppose donc qu'ils ne servaient pas uniquement à l'approche de Noël, mais également pour d'autres grandes occasions.

Pour 20 piècesPaprikas-photos-3020-3.jpg
Préparation : 20 min
Cuisson : 15 min

Ingrédients :

- 35 g de sucre semoule
- 1 sachet de sucre vanillé
- 120 g de beurre mou
- 140 g de farine
- 60 g de poudre d’amande

Pour la finition :
- 60 g de sucre glace
- 30 g de sucre semoule
- 2 sachets de sucre vanillé
- 1/2 cuillère à café de vanille liquide

Préparation :

Préchauffez votre four à 170°C.
Versez le sucre semoule dans un saladier, ajoutez le beurre mou, la farine, la poudre d’amande et la vanille liquide. Mélangez l’ensemble à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à ce que vous ayez une pâte homogène. Travaillez cette pâte à la main de manière à obtenir une boule.
Séparez-la en 4 morceaux. Sur votre plan de travail légèrement fariné, allongez les pâtons en forme de boudins.
Alignez-les et découpez-les en tronçons réguliers de 2 cm.
Roulez-les en forme de petits croissants (Kipferle) réguliers.
Placez ces biscuits sur une plaque légèrement farinée.
Enfournez et laissez cuire environ 15 mn.
Pendant ce temps, mélangez ensemble le sucre glace, le sucre semoule et les sachets de sucre vanillé. A la sortie du four, laissez refroidir les biscuits avant de les faire rouler dans le sucre vanillé.

Commenter cet article

Celine 09/12/2014 14:42

encore une recette testée qui a eu un grand succès ! Merci pour cette recette !

Sonia C. 30/09/2013 18:50

Mille mercis de ta réponse. ;o)

Sonia C. 29/09/2013 18:26

Merci beaucoup pour ce partage. Ils sont délicieux !!! Les miens se sont un peu étalés à la cuisson. Est-ce que c'est normal ? Une belle soirée.

paprikas 30/09/2013 13:59



Bonjour Sonia, Ca c'est le défaut de certaines marques de beurre !! Si trop de matière grasse les biscuits ont tendance à s'étaler !



Vérote 11/09/2013 07:29

Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce blog et je le trouve extra. Concernant les Kipferle j'en fais depuis des années.Cette recette me vient de ma voisine, qui a des origines autrichiennes et de confession
Juive. Elle m'expliquait que la forme de ces biscuits remontait à la dernière guerre mondiale et que la forme de ces biscuits en croissant de lune (symbone religieux Juif) était une manière pour ce
peuple juif de faire un pied de nez à l'armée SS. Comme j'ai vu que tu aimais donner des explications sur l'origine des recettes, j'espère avoir apporté une explication supplémentaire.

Estelle 21/12/2012 15:30

Ils m'ont donné terriblement envie ces jolis kipferl. Je ne faisais pas ça comme bredele mais du coup j'ai acheté le moule chez Cuistoshop et fais la recette aux noisettes. Une super réussite: je
les ai trempé à demi dans du chocolat noir pour plus de gourmandise encore! Prochain essai la recette de Christophe Felder... Merci pour toutes ces bonnes idée.