Pâte de Coing

Publié dans Desserts

Photos-Paprikas-9232-1.jpg Photos-Paprikas-9236-2.jpg

C'est la saison des coings, après les tajines, les confitures, les gelés et les clafoutis. Passons à la pâte de Coing !
Pour les cadeaux gourmands; c'est l'idéal !

Dégustation
Pour le choisir, sachez que le coing est mûr lorsqu'il dégage un parfum agréable et que sa peau est bien jaune, avec un fin duvet qui s'en va facilement en frottant. Prenez le bien ferme et intact.
Pour le conserver, mettez le dans un endroit frais et aéré. Il se garde ainsi plusieurs semaines.
Le coing se déguste toujours cuit.
En Europe, on l'utilise pour faire des compotes (il se marie très bien avec les pommes et les poires), des confitures ou des gelées (le mot "marmelade" vient du portugais "marmelo", coing), des confiseries (comme les pâtes de fruits), et des liqueurs (comme le ratafia).
La pâte de coing est la meilleure recette pour apprécier le goût du coing; n'hésitez pas, elle surprend toujours agréablement les personnes qui ne connaissent pas.
En Orient, on le mange aussi salé, farci comme le poivron, ou dans des tajines.
Enfin, des tranches de coing revenues dans du beurre accompagnent très bien les volailles et le gibier.

Pour 4 personnesPhotos-Paprikas-9132-3.jpg
Préparation : 30 min
cuisson : 1h
Pause : 24h

Ingrédients :

- 1 kg de coings mûrs
- Sucre semoule (même poids que de pulpe de coing obtenue)
- Le jus d'un petit citron
- Sucre pour l'enrobage

Préparation :

Frottez les coings avec un linge pour retirer leur duvet et lavez-les à l'eau fraîche. Coupez-les en quartiers puis en morceaux en laissant le coeur et les pépins.
Mettez les coings dans une casserole, bien recouverts d'eau, portez à ébullition et faites cuire à feu vif pendant une quinzaine de minutes, jusqu'à ce que les fruits soients tendres.
Egouttez-les et passez-les au moulin à légumes (grille fine). Récupérez la pulpe. Pesez-la et préparez le même poids de sucre.
Mélangez la pulpe des coings, le jus de citron et le sucre dans la bassine à confiture, et faites cuire doucement, sans cesser de remuer avec la cuillère en bois, jusqu'à ce que la pâte épaississe et se détache des parois (environ 1 heure à 1 heure et demie).
Tapissez un moule plat de papier sulfurisé, saupoudrez un peu de sucre cristallisé, et étalez la pâte sur 1 à 2 cm d'épaisseur. Saupoudrez de nouveau la surface de sucre, et laissez sécher dans un endroit sec pendant 24 heures environ. Prolongez ce temps, si la pâte vous paraît trop molle.
Découpez les carrés de pâte avec un couteau très légèrement huilé, et roulez-les dans le sucre cristallisé. Conservez les pâtes de coings dans une boîte hermétique, en intercalant des feuilles de papier sulfurisé entre les couches.

 Si vous voulez me suivre sur Ma Page Facebook, c'est par LA 

Commenter cet article

Léa 27/11/2011 16:07

HMMMM, on retombe en enfance avec les après midi à la campagne et les pâtes de fruits au coing

Pauline 21/11/2011 23:43

Miam ! Cela me rappelle des souvenirs d'enfance... de pâtes de coing préparées par ma grand - mère .
Coings cueillis à même l'arbre à la campagne ...

MERCI pour cette recette ;-)

virginie 20/11/2011 08:13

j'en fais tous les ans avec les reste de mes gelées, mais pffff personne n'aime à la maison alors je me sacrifie je mange tout toute seule !!!

bon dimanche gourmand

virginie

Lizon 18/11/2011 14:09

Très jolies photos!

Coralie 18/11/2011 09:19

Ah la pâte de coing, toute une histoire ! C'est un peu ma madeleine de Proust mais pour laquelle je n'ai jamais assez de temps devant moi pour en faire.